Le déodorant Solide SCHMIDT’S : No Way !

A force de voir ces articles sur les nouveaux déodorants solides, puis ceux sur les méfaits de l’alu dans certains déodorants, j’ai eu envie de me lancer dans l’aventure un peu particulière du déodorant sous forme de baume en pot de Schmidt’s. J’ai pu me l’offrir grâce à l’E-shop Birchbox (et oui, même si je boude parfois les box mensuelles, rien  à faire, l’e-shop est une vraie caverne d’Ali Baba), pour la modique somme de 9€.déodorant solide schmidts  (1)

9€, je disais. Si je compare à mes déodorants billes Dove, Narta, c’est quand même 2 fois plus cher. Mais la contenance (60mL) devrait tenir quelques mois. Alors, si on passait à sa composition ?

Dans ce petit baume, nous retrouvons donc du beurre de karité (qui adoucit la peau et bloque les glandes sudoripares. Du bicarbonate de sodium qui resserre les pores et les fameuses huiles essentielles de Bergamote et citron et même de la vitamine E.  Une composition donc minimaliste pour respecter tous les types de peaux, ce déodorant est tout ce qu’il y a de plus respectueux de l’environnement et de notre peau et non testé sur des animaux.

Mais voilà, les huiles essentielles, tout le monde ne les supporte pas, et jusqu’à sa première utilisation, je ne pensais pas y être allergique : Après 20 minutes d’application (une noisette que j’ai fais fondre au creux de ma main), mes aisselles commencent à me démanger (#glamour !). Comme je ne suis pas chez moi, je ne fais pas plus attention, je  mets en cause mon nouveau T-shirt. En fin de journée, je jette un coup d’œil à mes aisselles, rouges, irritées, et des petits boutons ont, Oh joie, fait leur apparition !

déodorant solide schmidts  (2)

Devrais-je tenter une autre application ? Non, je ne me vois pas réitérer l’expérience de si tôt. J’ai passé ma journée à me toucher les aisselles (comment passer pour une fille normale dans ces conditions ?!), et j’ai l’impression de les avoir badigeonnées de produit ménager avec  ces brûlures et démangeaisons ! J’ai voulu retenter le déodorant “classique” du Petit Marseillais, et rebelotte ( merci les huiles essentielles de thé vert…).

Dommage, car le principe du baume + ingrédients minimalistes me plaisait beaucoup, mais peut-être faudrait-il que je me tourne vers la version « Fragrance Free », ou une autre marques. Ce que je recherche dans un déodorant, c’est avant tout l’efficacité…et avec ce déodorant Schmidt’s, je ne l’ai pas trouvée !

Des expériences avec les déodorants solides ? Bonnes ou mauvaises ? Des produits à me conseiller ?

13 Commentaires

  • Alors moi j’en ai une d’expérience, mais mitigée : Aromaco de Lush. Ca me convenait plutôt pas mal en hiver mais pour l’été je n’ai plus supporté. Déjà j’ai trouvé qu’il n’était plus aussi efficace, mais en même temps j’ai une facilité de transpiration assez élevée (so sexy). Et du coup, il y avait un certain mélange d’odeurs pas hyper agréable en fin de journée … Je n’ai pas pu le finir et je me suis dirigée vers autre chose de plus normal : le Nivea Invisible anti traces blanches/jaunes (version roll-on avec le flacon et le produit transparent que-du-coup-on-peut-voir-combien-il-en-reste-dedans !) et pour le moment, niquel, il a passé l’été ! même si on n’a pas souffert de trop de chaleur.

  • Tu es bien la première que je lis qui n’est pas emballée par ce produit! Et c’est bien! ça change et surtout, ça permet de prendre un peu de recul sur l’engouement et les précautions à prendre avec ce genre de produits. Les huiles essentielles, ce n’est pas anodin et des fois on a un peu tendance à l’oublier.
    J’ai tout de même bien envie de tester, mais je ferais le test à la maison un dimanche, histoire de pouvoir aller me rincer vite fait si ça picote! J’ai l’habitude des huiles essentielles car j’en utilise presque tous les jours sur mon visage. Mais la peau des aisselles est très fine, elle risque d’être plus sensible!!
    Des bises jolie blondinette!

  • Dommage pour ta mésaventure, malheureusement c’est vrai qu’on ne peut pas s’attendre avoir une réaction allergique avec tel ou tel produit, et puis les huiles essentielles c’est vraiment fonction de la sensibilité de chacun.
    J’espère que tu trouveras un déo dépourvu de parfums ou huiles essentielles. J’ai utilisé pendant un bon moment un Sanex en stick que j’aimais beaucoup le Sanex derme sensitive (sans alcools, sans sels d’aluminium) et l’odeur est très fraiche et sans huiles essentielles, si bien sur tu veux revenir à des déo classiques pas forcément bios.
    Bisous 🙂

  • J’avais déjà testé Aromatruc de chez Lush (le solide pas format crème) que j’aimais beaucoup, et j’ai essayé aussi le Soap walla sauf qu’il m’a cramé les aisselles au bout de 15 jours… Donc j’ai un Schmidt’s à la maison, mais j’ai pris sans parfum car justement j’avais peur des huiles essentielles.
    Je l’essaye cet hiver (en été je garde mes sels d’alu…).

  • C’est marrant (enfin… si on veut), la 1ere fois que je l’ai testé, ça m’a fait exactement pareil ! ça me démangeait, voire me brulait… je n’avais qu’une hate : rentrer chez moi prendre une douche. J’ai laissé passer qq jours, puis j’ai retenté. Et très bizarrement, depuis, plus aucune réaction. Ca vaut peut-etre le coup de re-essayer un jour où on reste à la maison… En tout cas moi j’en suis tres tres contente (j’ai 2 pots, le lavande et le bergamote).

  • Oh je n’ai pas été aussi téméraire que toi … j’ai donné le pot à quelqu’un ! Dommage, car l’odeur était sympa! mais je viens de recevoir la version fragrance free lors d’une commande, je testerais ca quand je resterais chez moi la journée!

Laisser un commentaire