Luméa de Philips : parlons-en

Si toi aussi, tu en as marre de t’épiler trop souvent, de la repousse horrible et que tu souhaiterais investir dans un appareil à lumière pulsé, à utiliser à la maison, cet article est fait pour toi.

Luméa philips test avis dépilation

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de tester l épilateur à lumière pulsée de Philips, le Luméa. Il faut savoir que qu’après 3 ans à la cire en institut, j’en avais marre et je ne voyais pas de grande différence sur la repousse. J’ai donc sauté sur l’occasion (et me suis délestée de la moitié du prix du Luméa, comme dépôt de garantie) et j’ai suivi à la lettre le protocole, à savoir :

fini la cire, il faut se raser les jambes et donc investir dans un rasoir, ou de la crème dépilatoire (mais trop chimique pour ma peau sensible) ! Je n’avais plus l’habitude, alors mes jambes ont morflé dans un premier temps.

•une séance (apparemment 8 minutes pour les demi-jambes), toutes les 2 semaines pendant 2 mois, puis on espace. Au bout de 4 séances, on devait voir les premiers résultats.

J’ai profité de l’hiver et du Chéri en mission pour expérimenter le Luméa. Et en pratique, voilà comment s’est passé mon expérience :

• Après le rasage, je m’installe avec l’appareil, prête à appuyer sur la gâchette. Ah zut, il s’utilise sur secteur. Bon, je trouve le fil et la prise qui va bien avec.  Comme il y a 5 niveaux d’intensité, je choisis le plus adapté à ma peau (et mon poil), et je me lance.

•Aucune douleur, mais le flash étant très intense, je ne pouvais réaliser mes séances qu’en plein jour, dans une pièce lumineuse.

8 minutes ? Vous en êtes sur ? Pour chaque demi jambes, je passais environs 20 minutes. La tête de flash étant relativement petite, si on veut bien passer le flash partout, il faut s’appliquer !

Après 1 mois d’utilisation : 2 séances se sont passées, je ne vois strictement aucun résultat. Sur le forum facebook dédié, certains ont déjà de bonne surprises. Allez, je persévère !test luméa lumière pulsée philips

Après 2 mois d’utilisation : 4 séances au total, un ralentissement sur la pousse des poils, mais si on attend bien la repousse, le poil est dru (adieu mes poils plus fins après 3 ans de cire en institut) et il repousse un peu partout. Certains poils ont disparus, pour vous donner une idée, environs 15/20% seulement. C’est le moment de rendre l’appareil et récupérer la caution… ou le garder pour la modique (modique ?) somme de 200€. Allez, j’ai espoir, au bout de 2 ans, j’aurais peut-être réussi à tous les éradiquer…

Après 4 mois d’utilisation : une dizaine d’utilisation, car j’ai voulu garder le rythme de toutes les 2 semaines, je n’ai pas plus de résultats. Une repousse plus lente à certains endroits, ce qui me donne la chance d’avoir plusieurs repousses, l’anarchie totale sur mes gambettes !

Et aujourd’hui : Le Luméa de Philips est rangé dans sa boite, il n’y bouge plus. Et moi je suis passée à la lumière pulsée en institut. Cette fois, on sent une petite douleur (comme un élastique que l’on vous claquerait sur la peau), mais j’ai confiance, l’appareil ce n’est pas de la gnognotte, sous contrôle médical, avec lunettes de protection.

Si l’on parle du prix, en institut, forcément on peut y laisser un bras. Mais nombreux sont les instituts à faire des offres (forfait demi jambes acheté, maillot simple offert, etc.)

Et j’ai été rassurée par l’esthéticienne (et une infirmière assistante dermato) : La lumière pulsée à la maison, no way. Le Luméa est un simple joujou, avec une très faible intensité. Et oui, impossible de commercialiser une machine aussi puissante qu’en institut, sans contrôle médical !

Alors, tu as toujours envie de te procurer le Luméa ou tout autre appareil à lumière pulsée pour la maison ?!

16 Commentaires

  • Je suis passée à la lumière pulsée en institut en hiver dernier et je peux te dire que ce truc marche!!
    En tout cas sur moi plus de poils!! J’ai fait pour les aisselles et le maillot
    J’attends un peu avant de faire les jambes, comme c une grande zone, ça va me coûter une bonne petite fortune
    Mais je suis ravie du résultat! Finit le rasoir et la cire

  • merci pour cet article !!! du coup voilà c’est réglé je n’en acheterai pas ! j’ai longtemps hésité à m’en acheter un (mais après avoir commencé l’épilation à la lumière pulsée sur les aisselles sans trop de résultat enfin si au début mais maintenant c’est comme avant, les poils sont un peu plus fins c’est tout) j’ai un peu desespéré car j’en ai marre de claquer chaque mois des sous dans le salon de beauté (en plus comme je suis très brune après une semaine on voit déjà la repousse ça me tue 🙁 ) du coup je me demande si je vais pas essayer l’épilation au laser… bisous !

  • Alors, moi j’ai direct attaqué par la lumière pulsée en institut, tellement j’en avais marre de me faire épiler le maillot à la cire (douleur, attente de la repousse suffisante…). Rassurante, l’esthéticienne est formée, elle t’explique tout, et tu mets des lunettes de protection. J’y croyais à fond!
    Bon, première séance, ce n’est pas trop douloureux, une mini déchargette, mais ça va. Pas de résultat visible dans les semaines qui suivent, mais c’est normal.
    Je n’ai pas de sensation de brulure non plus, ni besoin de remettre de la Biafine après la séance. D’ailleurs l’esthéticienne te le conseille : si vous sentez votre peau chauffer, passez de la glace, puis biafine (ce qu’elle fait de toute façon en fin de séance).
    Les deux ou trois premières séances se passent comme ça … j’arrive avec mes poils, elle rase puis flash.
    Puis ensuite, mes poilinoux repoussent quand même moins, et sont plus fins, et donc, on épile puis on flash (parce que la lumière ne peux plus suivre le poils, elle suis le chemin permis par l’épilation)…. et là, ben ça fait mal. Le flash est vraiment douloureux!! C’est dur, mais c’est pour la bonne cause.
    Et en fait, malheureusement, je vois apparaître des boutons après les séances suivantes, genre poils incarnés, puis genre gros boutons sous la peau qui font mal.
    Ma peau n’aime pas… Pas d’effet sur les poils au bout de 6 séances, ou un repousse légèrement moins rapide. Bref, de l’argent perdu et beaucoup de aie ouille ouille plus tard, je retourne à l’épilation maillot à la cire, c’est moins cher, moins douloureux… et au moins je suis clean pendant deux/trois semaines, sans les moches boutons qui font malll!!
    J’espère que ça marchera mieux pour toi! L’esthéticienne n’avait jamais vu ça…et ce serait dû à ma peau pâle et à mes poils blonds (foncés) mais blonds quand même.
    Des bises
    Superfici’Elle

  • Ehhh non, je n’achèterai jamais un truc pareil… Déjà, quelque chose qui utilise de la lumière c’est un peu délicat, je pense que pour ce type de traitement il vaut mieux se renseigner avec un dermatologue.

    Bonne journée 🙂

  • J’avais hésité puis finalement j’avais pris le plus costaud des appareils pour la maison, l’eone. Aucun regret, il fonctionne, j’ai eu des résultats dès la deuxième séance, ça coûte un bras mais c’est rentable !

  • ton avis est donc clair et c’est tant mieux !
    j’espère que tu nous feras aussi un article sur tes impressions après tes séances en institut…

  • Bon bah non en fait !
    Comme toi je fais en institut, repasser au rasoir après avoir laisser bcp d’argent à mon esthéticienne (sans regret hein) ça me ferait Chi*r quand même ! Et en lisant ton article finalement ça ne me donne pas envie par contre la lumière pulsée en institut pk pas ! mais je voudrais connaitre les résultats !

  • Cool, merci pour cette revue parce que justement n ce moment je suis à la recherche de ce genre d’appareil. Mais pour moi, ce sera plus pour de l’entretien, car je suis déjà passé par la case Laser chez le dermato et là je vois une réel différence même si c’est très cher. Je pense utiliser cet appareil pour finir d’éradiquer les quelques poils qui traînent par ci par là. A bientôt 😉

  • Et bien j’ai le même parcours que toi :
    Cela faisait plusieurs années que j’allais dans mon institut pour me faire épiler et j’avais déjà moins de repousse et un poil plus fin. Puis comme toi j’ai pu tester le Lumea. Et c’est là que ca change.
    Cela fait maintenant plusieurs mois que je suis régulière dans mes utilisations (toutes les 2 semaines) et je vois vraiment des résultats ! Sur mes demi-jambes il me reste peut être 1/4 de poils, et encore. Au niveau des aisselles c’est encore mieux.
    Je pense que ça dépend donc vraiment des personnes, du poil et de la peau. En tout cas moi j’en suis satisfaite !
    Bisous

  • J’ai acheté le Luméa 1ère version il y a deux ans. J’avais les jambes, les aisselle, etc., qui ressemblaient à de la peau de poulet avec des boutons enkystés en prime. Le Luméa m’a sauvé la vie ! J’exagère bien sur, mais quel bonheur de retrouver une peau lisse et sans boutons. Je le passe maintenant tous les deux mois en prévention car les poils ne repoussent plus.
    Par contre, je ne me suis jamais attaquée aux jambes entières car je trouve que c’est trop long.
    Je voudrais savoir si le flash du dernier modèle se déclenche vraiment plus vite ? Si quelqu’un a pu comparer ?
    Merci.

Laisser un commentaire